Histoire de nass El ghiwan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoire de nass El ghiwan

Message  Admin le Dim 21 Oct - 19:03

L'histoire de Nass El-Ghiwane, le groupe qui a révolutionné le paysage artistique marocain, a commencé à Hay Mohammadi (Casablanca) qui a vu naître trois enfants terribles : Larbi Batma, Boujemâa H'gour et Omar Sayed. A la fin des années 60, ces jeunes pleins de dynamisme ont intégré la troupe théâtrale de Tayeb Seddiki. De cette époque, le public retient encore une chansonnette mythique : "Qittati Essaghira".

L’idée de créer un groupe musical a germé dans l’esprit de Larbi Batma et de Boujemâa H'gour, connu par le sobriquet "Boujmiî", lors d’une tournée théâtrale en France. Ces jeunes voulaient innover en s'inspirant de la tradition populaire, transmise de génération en génération. Leur premier show a eu lieu à Casablanca dans le restaurant le "Nautilus" à Aïn Diab. Mais la consécration aura lieu au théâtre Mohammed V à Rabat en 1971.

Les spectateurs étaient ravis, car emportés par le rythme et enthousiasmés par des textes qui les touchaient directement. Le public décelait cette opposition symbolique entre deux genres de chansons : l’une conventionnelle et statique, l’autre militante et prometteuse. Les nouvelles chansons de Nass El Ghiwane avaient pour titres : "Siniya", "Ya bani l insân", "Ahl el hal".

Nass El Ghiwane, par leurs habits de scène, par les instruments traditionnels utilisés, et par leur touchante faculté à saisir les malaises ambiants, ont réussi à communier avec le public. Ils deviennent par la suite la voix des opprimés et des contestataires.

Depuis 34 ans, ce groupe unique, plébiscité par les plus grands de la scène musicale internationale – Jimmy Hendrix, Bob Marley, Robert Plant et Peter Gabriel - transcende le temps et les modes. Aujourd’hui encore, ceux que Martin Scorsese a surnommés "Les Rolling Stones de l’Afrique" déchaînent les passions et influencent de nombreux artistes.

Si cette belle histoire est maintenant connue par tous les fans de Nass El-Ghiwane, notamment à travers les précédents numéros de "Nostalgia", on connaît peu de choses sur la vie de Boujmiî. Celui qui a été à l'origine de la création du groupe, celui qui lui a donné une âme, celui qui est parti le premier, décédé le 26 octobre 1974.

Comme les autres, Boujmiî rêvait de liberté et de justice. Comme un troubadour, il aimait transmettre son vécu, son savoir et sa sagesse par la musique, la poésie et le théâtre. Boujmiî, connu par son esprit de groupe, son naturel et son sens de l'humour, a révélé ses talents de comédien au Théâtre municipal de Casablanca. Il était doué dans la recherche des sources de la musique populaire marocaine.

C'est à lui qu'on doit les magnifiques paroles de "Siniya", "Allah ya moulana", "Mayhmouni", "Fin ghadi biya", "Wach hna houma hna"... Ses chansons sont un message d’espoir qui a traversé le temps, pour donner à Nass El-Ghiwane le statut de phénomène de société.

N'hésitez pas a laisser des commentaires si vous avez encore quelque choses a ajouter au forum Merci d'avance

Admin
Admin

Nombre de messages : 290
Age : 28
Date d'inscription : 17/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://jlakha.keuf.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum